Menu
Five 0 Five Showroom 505
Minorquines

Minorquines

A Minorque, la moins connue des îles Baléares, la fabrication de chaussures est depuis la fin du XIXème siècle une tradition.
Dans les années 50, un paysan a eu l'idée de se confectionner pour lui même des chaussures résistantes, pratiques, confortables . Sa bonne idée est de façonner la semelle dans un pneu usagé...
Ce n'est que dans les années 70 que les premiers ateliers ouvrent leur porte à la fabrication d'avarcas, nom donné par les minorquins à ces chaussures.
Dans la famille Riudavets,le grand-père, Joseph dit Bep,en 1929, se lance dans la fabrication de souliers sur mesure. Ses deux fils Antonio et José le rejoignent dans la petite fabrique.
En 1965,le fils de Antonio ,José, qui a 20 ans, devinant le potentiel des avarcas ,apporte de nouvelles modifications afin d'améliorer le confort et de procurer un maintien irréprochable. José répond aussi à la demande d'une avarca plus légère en imaginant une semelle en gomme, et, propose une palette plus étendue de teintes et de cuirs.
Aujourd'hui, c'est son fils, Amalio Riudavets, qui gère l'affaire familiale. Tout comme l'avarca, la société a évolué avec le temps, alors que le marché international se développe, l'entreprise Riudavets conserve un intérêt considérable pour son marché local, ,et quelques soient les mouvements du monde de la mode, les avarcas demeurent ainsi extrêmement populaires, été après été.

Five o Five  minorquines 505
Five o Five  minorquines 505
Five o Five  minorquines 505